Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y a parti à prendre, partout, sur tout. Il y a avis à donner, opinion à dire, tripes à mettre sur la table. Exprimer sa liberté.

DES LECTURES QUI RESTENT HYGIENIQUES, MALGRE UN GONCOURT

Publié le 13 Novembre 2010 par Vincent Schlegel in Amour

 

 

 

Par forfanterie ou par snobisme, va savoir, je déteste acheter le prix Goncourt. Le panurgisme consistant à faire l’emplette, chaque année au même moment, d’un livre que tout le monde doit lire, m’exaspère et j’exècre ce bandeau rouge. Rouge, un peu comme le beaujolais nouveau dont mon oncle Henri Gault s‘agaçait qu’on nous obligeât à le boire à date fixe, alors qu’il n’était même pas fini.


Goncourt-houellebecq.jpg1. Quand je vous parlais du bouquin de Houellebecq, le 26 octobre (voir en dessous), je ne savais pas qu’il aurait le Goncourt. Même modestement, du haut de ma tribunette, je ne vole au secours d’aucun triomphe. Qu’est-ce que vous dites ? Il ne fallait pas être grand clerc pour savoir qu’il allait avoir le Goncourt ? Ah, si vous allez par là, comme on dit à Evreux… Ouf, heureusement que je l’ai acheté avant qu’on lui décerne le prix : stupidement et par un malheureux entêtement, je ne l’aurais pas lu.

 

2. L’œuvre décrite par ma deuxième notule ne mérite pas le Goncourt. C’est certain.

 

3. Un livre qui, n’étant pas un roman et sûrement pour cette seule raison (sourire), n’aura pas le prix Goncourt, Reac-good.jpgc’est bien « Dans la tête d’un réac », d’Eric Brunet (NIL). Lisez-le, c’est délicieux, et vous comprendrez, dans ces temps de pensée unique, que je m’en sois délecté. Je ne vous dirai pas qui m’en a conseillé la lecture : cela lui attirerait encore des ennuis.Vous voulez vraiment le savoir? Cliquez ici.

Commenter cet article

estelle schlegel 16/11/2010 11:43



Je suis comme toi, je n'achète plus un livre dès lors qu'il est primé ! Détestation des phénomènes de masse, massifs et massifiant. J'aime la confidence, le succès par capilarité, préférant
toujoyurs les long seller aux best seller...en fait, je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois lire, ni penser d'un livre. je n'aime pas qu'on traite la littérature comme un tube de la saison.
C'est peut-être un peu étroit comme démarche quand même si j'en crois bien des gens autour de moi (qui trouvent que c'est idiot d'avoir des principes). C'est d'ailleurs idiot, car pour ne
pas rater quand même de bons livres, je contourne, et m'efforce de lire les livres présents sur les listes, flirtant un peu avec le diable, enfin, je m'arrange. j'ai ainsi lu la quasi totalité
des prix de l'année... c'est malin ! c'est décidé, l'année prochaine, j'attends les prix !



Vincent Schlegel 16/11/2010 11:45



C'est malin, en effet...



agapanthe 16/11/2010 10:30



Ah, voilà, donc parfois il faut savoir "venir à resipiscence"... il fallait bien cette improbable expression que je n'ai jamais du employer de ma vie (mais aux grands maux les grands
remèdes) pour illustrer cet incroyable événement, cet aveu... lorsque je vous ai répondu sur Houellebecq (je n'ai pas pu m'en empecher), en fait, j'étais en train de le lire. Enfin, j'en
étais page 50 et déjà toutes mes antennes antimichel s'étaient hérissées autour de moi, me protégeant de la moindre émotion, du moindre éclat d'intelligence : j'étais contre, moins que
d'habitude, mais contre... et alors imaginez ma stupeur lorsqu'il a bien fallu m'en convaincre (mais attention : on était avant le Goncourt !!! AVANT) : le livre était un chef d'oeuvre
jubilatoire !!! (puisque vous parlez de beaujolais...le rouge me monte aux joues). A tel point que je
brûle, par devoir de mémoire, d'acheter les oeuvres de Jed Martin trainant encore sur le marché avant que Koons ne s'en empare. Voyez un peu !


Comme votre ami, je dois être réac, ce qui veut dire, en réaction, n'est ce pas ? mais réac envers moi-même... qui a dit qu'il n'y avait que les imbeciles qui...(ou) qui a dit que la philosophie
commençait avec l'étonnement ? Resipiscence, c pas beau ça ? bien à vous.



Vincent Schlegel 16/11/2010 10:51



Vous voyez!